PUBLICITÉ & CAUSES (assez joué avec nos émotions)

Un échange « facebook » aujourd’hui sur une superbe publicité, m’a donné envie de partager l’ensemble des propos avec vous tous, car il y a là, très forte matière à réflexion.

Sachez d’avance que ma disponibilité aux causes demeure, mais que j’en ai réduit les activités, afin de me préserver, professionnellement et émotionellement, à celle de la Société Canadienne du Cancer, qui elle aussi m’encourage depuis que nous nous connaissons. Merci, au passage, à tous les cadres, membres, bénéficiaires et aides de la SCC et à tous ses participants aux « Relais pour la vie ».

Voici donc la vidéo qui a sollicité cette « conversation facebook« , suivi de celle-ci… (vous comprendrez que les identités des « acteurs » est protégée par l’anonymat de pseudonymes)

  • Anonyme ayant posté le clip sur son mur

Sans mot…

  • Première intervenante

superbe

(…autres interventions inutiles au texte ici, n’ont pas été retranscrites…)

  • Troisième intervenant

non mais sérieux, ce truc nous dit que c’est le slogan qui compte. Sans un bon slogan, la misère (ou tout autre cause) ne vendra pas. Ok. Et ça présente le « créatif » comme un demi-dieu qui apporte la lumière sur les pauvres mortels en bas. Superbe, effectivement.

  • Anonyme ayant posté le clip sur son mur

Mais c’est la réalité… regardes les campagnes de dons qui ont le mieux marché en fonction de la couverture journalistique des tragédies VS d’autres plus graves qui n’ont pas eu de « com » dessus… La com et le marketing sont essentiels pour tout ce qui a un $ attaché…

  • Première intervenante

Demande à ta copine si malheureusement il ne faut pas de la créativité, de bons slogans pour vendre une bonne cause parfois… Elle pose des capsules vidéos chaque jour à cet effet. Tous les moyens peuvent être bons pour éveiller les consciences. Perso je l’aime le message du Garde manger : ‘Parce que bien nourrir les enfants c’est leur dire je t’aime’ Parfois un slogan peut faire la différence…La preuve je veux être volontaire pour l’événement.

  • Troisième intervenant

je ne dis pas que le slogan et la campagne pub n’ont pas de fort impact… Je dis juste que la vidéo ci-dessu, qui fait l’apologie (en fait, simplement la pub) d’une agence, n’a rien de superbe… attends, le mec qui presque vénère la déesse de la pub en lui caressant les godasses…. pleeeease!

  • Troisième intervenant

si on analyse, le client potentiel, sans le « créatif » est comme un « pov clodo » aveugle, tatonnant dans le noir pour trouver sa part de marché. Si, par contre, il a la géniale idée de confier son destin à la caste « éclairée » des « voyants », il verra le fric lui pleuvoir dessus et il pourra leur baiser les godasses de gratitude. C’est merveilleux d’auto-satisfaction, et franchement pas subtil pour deux balles.

  • Moi🙂

C’est ce dernier commentaire qui t’as sauvé de mon glaive mon cher et brave dénommé abruti-fini-qui-pourrira-seul-dans-le-noir-un-jour-et-je-serai-ton-dernier-ami. Mais je le répète: ce dernier propos t’as sauvé: définissant plus clairement ta pensée. Tu as même sauvé la notion « baise-godasse » avec cela, car quel connard ne sait pas que les non-voyants (elo, PR please?!) « voient avec les autres sens« ?! Tu n’as donc pas tort. Et je dois avouer être subjugué du propos mercantile du « Anonyme ayant posté le clip sur son mur«  à sa 2e intervention (car j’ai de loin, préféré le simple propos ayant statué, beaucoup plus disponible à l’interprétation, qui accompagne le clip au tout début). Pour ma part, j’ai adoré: (gros poisson de la pub que je suis m’en abreuvant), non sans critique, mais les fortes charges émotives comme celles-ci me font passer à côté de ce que tu décris. Vous finissez donc tous les deux en raison complète alors que « Première intervenante » et moi sommes absorbés par nos perles cérébrovirtuelles sur nos faces bien vraies et embarquons dans la cause à pieds joints. Sauf qu’après comme tous les grands marketers de ce monde utilisent la formule, demain on va se réveiller avec un violent mal de crâne à force de « donner », tellement il y a de causes qui connaissent cette corde. Il n’y a qu’une guitare, avec une seule corde et tout le monde joue dessus. Je me laisse encore toucher, mais n’ai d’énergie à n’embarquer dans rien (sauf une cause). C’est fini pour moi. Morale?! CHANGEZ DE CAP, CETTE FORMULE EST FINIE! OUI DÉJÀ!!! Arrêtez, par conséquent, de parler de « créatifs »… Il ne vous reste désormais qu’une réponse du publique: « bande de fossoyeurs! On n’écoute plus! À d’autres! ». Car il n’y a rien de « créatif » là-dedans! Sinon, je suis le plus grand créateur du monde avec tous les cafés que je passe au micro-ondes à longueur de journée et de nuitée!

Voilà… sur ce, AGENCES, trouvez donc une approche rafraîchissante…🙂

À LIRE ABSOLUMENT: « La Pub est une charogne qui nous sourit« 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s