CRTC: NON AUX LIMITES INTERNET (compteurs/pétition fonctionne!)

VOICI CE QUE J’AI REÇU PAR COURRIEL😉

Certains d’entre vous pensent que c’est inutile de signer des pétitions? Récemment il était question que Vidéotron et Bell avaient fait pression sur le CRTC pour obtenir que les petits fournisseurs ne puissent PLUS NOUS OFFRIR INTERNET ILLIMITÉ! Et doivent nous charger et repayer ces « fournisseurs »… Il y a eu une pétitione et nobre d’entre vous étaient très septiques! Vous verrez que cela marche et que CETTE LOI NE PASSERA PAS!!!

L’ARTICLE

http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/201101/27/01-4364361-la-facturation-a-lutilisation-simpose.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_boitePourAccueilCbp_10209_accueil_POS1

LA PÉTITION (l’article qui la présente)

http://openmedia.ca/compteur

(suite à ma signature il y a deux semaines)

J’AI REÇU UNE RÉPONSE PAR COURRIEL

RE: Non au compteur!

C’est une autre étape vers un réseau Internet ouvert et compétitif au Canada et ceci grâce à vous.

Tard dans la soirée d’hier, la nouvelle est sortie que Tony Clement demandera au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de renverser sa décision au sujet de la facturation établie en fonction de l’utilisation, une décision qui permet aux fournisseurs de services Internet d’imposer des limites de téléchargement ainsi que des nouveaux tarifs.

Nous n’avons pas encore terminé notre tâche. Nous devons maintenir la pression jusqu’à ce que la décision du CRTC soit renversée une fois pour toute.

Les familles canadiennes et les gens d’affaires ont besoin d’un accès à l’Internet ouvert, abordable et illimité. L’avenir de notre économie en dépend. Le gouvernement conservateur aurait dû le savoir depuis le début.

Lorsque nous avons reçu des messages comme les vôtres au cours de la fin de semaine dernière, soit sur Twitter et Facebook, par courriel, par téléphone ou bien par télécopieur, mes collègues libéraux et moi savions ce que nous avions à faire.

Mardi matin, nous nous sommes rangés avec vous afin d’opposer la décision du CRTC. Par la fin de la journée, les députés libéraux qui siègent au Comité de l’industrie avaient déjà entamé une enquête. Et puis hier, nous avons maintenu la pression sur le gouvernement conservateur au cours de la période des questions à la Chambre des communes. À la rencontre de ce soir du Comité de l’industrie, les députés libéraux diront au président du CRTC, Konrad von Finckenstein, de changer de direction.

Ce n’est pas la première fois que vous avez confronté les conservateurs au sujet d’un Internet ouvert; et c’est pour cette raison que des dizaines de milliers de gens comme vous ont visité notre page auhttp://www.liberal.ca/fr/fefu/, afin de vous inscrire sur notre liste de courriel au sujet de notre politique numérique et nous aider à poursuivre la lutte au Parlement.

C’est votre mouvement. Vous vous êtes ralliés sur Twitter. Vous avez envoyé des courriels et vous avez téléphoné au bureau de Tony Clement. Vous avez fait bouger les choses.

Nous savons tous qu’il y a ici d’autres enjeux de grande importance. Après cinq ans sous Stephen Harper, le Canada n’a toujours pas de politique numérique. Le projet de loi proposé par les conservateurs sur le droit d’auteur comporte des provisions injustes sur les verrous numériques. Les Canadiens sont moins connectés et font face à des coûts plus élevés pour l’Internet que les citoyens des autres pays de l’OCDE. Et, ne parlons même pas du formulaire long du recensement.

Les libéraux se sont engagés dans ces dossiers. En 2009, nous avons travaillé avec le groupe Openmedia.caSave Our Net Coalition au sujet de la neutralité de l’Internet, une position que nous appuyons de tout cœur. À l’automne, nous avons présenté notre politique pour un gouvernement ouvert qui rendrait plus accessible les données du gouvernement à l’ensemble des Canadiens.

Au cœur de notre politique de la technologie numérique, on retrouve cette valeur libérale fondamentale : nous devons rendre le Canada plus concurrentiel et innovateur. Pour cela, il nous faut étendre l’accès à l’Internet haute vitesse à toutes les régions du pays et assurer un accès de gros juste et équitable ainsi qu’une politique de prix transparente.

Nous devons bâtir une vision de la technologie numérique pour le Canada qui valorise l’énergie, l’esprit entrepreneurial et la créativité novatrice des consommateurs, des entreprises et des personnes d’influence comme vous.

J’espère que vous vous inscrirez sur notre liste de courriel au sujet de notre politique numérique au http://www.liberal.ca/fr/fefu/. Bâtissons un avenir plus ouvert et plus compétitif pour le Canada.

Je vous remercie de votre engagement.

Michael Ignatieff


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s